Yemaya

Keyword Search
 
Issue No.45
  • :0973-1164
  • :avril
  • :2014

Les Directives d’application volontaire visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté (Directives sur la pêche artisanale/SSF, ci-après dénommées les Directives) devraient être finalisées lors de la prochaine réunion du COFI qui va se tenir en juin 2014 à Rome. Actuellement en cours de discussion, ce texte représente assurément un pas en avant pour la reconnaissance officielle et de la contribution des femmes aux pêches artisanales et de certaines des difficultés majeures auxquelles elles sont confrontées dans leur vie et leur travail. L’inclusion de la problématique de genre (égalité entre les hommes et les femmes), faisant suite aux pressions soutenues de nombreuses organisations de la société civile, constitue certes un aboutissement important. Mais le document final, du point de vue des femmes de la pêche, peut quand même paraître assez mitigé.

 

Q & R

Entretien avec Maria Odette Carvalho Martins, pêcheuse, leader de la communauté de Batoque, État du Ceará, et de l’Articulation nationale des femmes de la pêche (ANP), Brésil


Naina Pierri (pierrinai@gmail.com), Membre de l’ICSF


D’où venez-vous, quand avez-vous commencé à pêcher ?

Je suis de Balbino, Cascavel, Ceará. J’avais 8 ans quand j’ai commencé avec mon père. Je suis venue à Batoque à 21 ans lorsque je me suis mariée. J’ai maintenant 51 ans, et je continue à pêcher. Mon mari est cultivateur, mais il pêche aussi, tout comme mon père. Nous avons cinq fils et sept petits-enfants. Les week-ends, nous vendons de la nourriture aux touristes.

Quand et pourquoi avez-vous commencé à défendre votre communauté ?

Batoque est près de la ville de Fortaleza et possède une belle plage. Depuis les années 1980, des personnalités influentes ont tenté de nous chasser pour récupérer nos terrains, construire des installations touristiques, faire de la spéculation immobilière. Des gens armés ont brûlé nos maisons, nous ont menacés, ont même tué d

Sign up for Yemaya Table of Contents Alerts