Yemaya

Keyword Search
 
Issue No.43
  • :0973-1164
  • :juillet
  • :2013

Que ce soit en Afrique du Sud, au Chili, en Ouganda ou en Inde, comme le montre ce numéro de Yemaya, les femmes de la pêche artisanale et à petite échelle sont confrontées à des difficultés croissantes dans leur vie quotidienne. Entre des gouvernements bureaucratiques et des marchés prédateurs, d’une part, des organisations professionnelles contrôlées par les hommes et la violence des quartiers et même du domicile, la vie peut devenir infernale pour la plupart d’entre elles. Ces femmes tiennent habituellement le coup grâce à leur force intérieure ou à l’entraide mutuelle ; mais pour qu’elles obtiennent justice et trouvent la place qu’elles méritent dans ce secteur et la société, il reste tellement à faire.

ASIE : Vietnam

Pour un métier plus solide

Des efforts sont en cours pour améliorer le rôle et la participation des femmes dans les processus décisionnels de la pêche


Angela Lentisco (Angela.Lentisco@fao.org), RFLP, Thaïlande, et Hoang Thi Phuong Thao (hthao2005@gmail.com), RFLP, Vietnam


Dans le cadre de ses objectifs d’amélioration des moyens d’existence des populations de pêcheurs et de la gestion des ressources halieutiques, le Programme régional pour les moyens d’existence des pêcheurs de l’Asie du Sud et du Sud-est (RFLP), en collaboration avec d’autres institutions du secteur de la pêche, essaie d’obtenir une meilleure représentation des femmes dans les prises de décision.

Depuis septembre 2009, le RFLP travaille sur cinq thèmes principaux : cogestion, sécurité en mer, après capture, moyens d’existence, micro-financement. L’intégration de la problématique de genre est une composante stratégique et transversale pour tous ces thèmes, mise en œuvre par une recherche de l’équité et égalité hommes-femmes aux divers stades de la réalisatio