Yemaya

Keyword Search
 
Issue No.38
  • :0973-1164
  • :novembre
  • :2011

Les communautés de pêche et les groupes autochtones, les populations d’agriculteurs, de pasteurs, d’habitants des forêts risquent souvent de devoir abandonner leurs terres, leurs forêts, leurs lieux de pêches, leurs territoires. On reconnaîtra à cet égard tout l’intérêt des négociations intergouvernementales relatives aux Directives volontaires pour la gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts qui sont en cours dans le contexte de la Sécurité alimentaire nationale sous les auspices du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA). Ces Directives ont donc pour objectif d’améliorer la gouvernance dans ces domaines afin d’assurer la sécurité alimentaire pour tous.

DATES

Le Comité Nobel honore trois femmes


Ramya Rajagopalan (icsf@icsf.net), consultante pour l’ICSF


Le Comité norvégien a décidé d’attribuer le Nobel de la Paix 2011 à trois femmes - Ellen Johnson Sirleaf, Leymah Gbowee et Tawakkul Karman - pour leur remarquable contribution à la lutte non violente en faveur de la sécurité des femmes et leurs droits à une participation entière dans la construction de la paix.

Ellen Johnson Sirleaf est la première femme élue démocratiquement à la présidence d’un pays africain. Depuis son arrivée au pouvoir en 2006, elle s’est constamment efforcée d’assurer la paix au Liberia, d’encourager le développement économique et social, d’améliorer la situation des femmes. Leymah Gbowee, 39 ans, du Liberia également, a mobilisé et organisé les femmes au-delà des lignes de division ethniques et religieuses pour mettre fin à une longue guerre dans ce pays et assurer la participation des femmes aux élections. Depuis elle milite pour renforcer l’influence des femmes en Afrique de l’Ouest. Tawakkul Karman a eu un rôle de premier plan da