SAMUDRA Report

Keyword Search
 
Issue No:67
  • :0973-113x
  • :avril
  • :2014

Citation littéraire

Le grand Océan
Si, de tes dons et destructions, Océan,
je pouvais destiner à mes mains
une mesure, un fruit, un ferment,
je choisirais ton repos distant, les lignes de ton acier,
ton étendue surveillée par l’air et la nuit,
et l’énergie de ton idiome blanc
qui détruit et saccage ses colonnes
en sa propre pureté démolie.

Ce n’est pas l’ultime vague avec son poids de sel
qui triture les côtes et génère
la paix de sable entourant le monde :
c’est le volume central de la force,
la puissance déployée des eaux,
la solitude immobile pleine de vie.

Temps, peut-être, ou coupe accumulée
de tout mouvement, unité pure
que ne clôt pas la mort,
viscère vert de la totalité brûlante.

— Pablo Neruda 

CITATION LITTÉRAIRE

Le grand Océan

Si, de tes dons et destructions, Océan,
je pouvais destiner à mes mains
une mesure, un fruit, un ferment,
je choisirais ton repos distant, les lignes de ton acier,
ton étendue surveillée par l’air et la nuit,
et l’énergie de ton idiome blanc
qui détruit et saccage ses colonnes
en sa propre pureté démolie.

Ce n’est pas l’ultime vague avec son poids de sel
qui triture les côtes et génère
la paix de sable entourant le monde :
c’est le volume central de la force,
la puissance déployée des eaux,
la solitude immobile pleine de vie.

Temps, peut-être, ou coupe accumulée
de tout mouvement, unité pure
que ne clôt pas la mort,
viscère vert de la totalité brûlante.

­— Pablo Neruda

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts