SAMUDRA Report

Keyword Search
 
Issue No:64
  • :0973-113x
  • :mars
  • :2013

Citation littéraire

L’eau brillait paisiblement. Le ciel, sans une tache, était une
immensité bénigne de lumière immaculée. Et la brume sur
les marais d’Essex faisait comme une étoffe vaporeuse et
radieuse accrochée aux hauteurs boisées de l’intérieur, et
qui enrobait les rives basses dans ses plis diaphanes. Seule
l’obscurité à l’ouest, suspendue au-dessus des eaux en amont,
grandissait à chaque instant, comme irritée par l’approche
du soleil.

— In Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad

Pérou/Pêche Artisanale

Tactiques de diversion

Faute de règles, l’attribution de zones de pêche exclusives aux bateaux artisans n’apporte pas plus d’anchois au consommateur


Cet article a été écrit par Juan Carlos Sueiro C (jcsueiro@csa-upch.org), Membre associé de l’ICSF, chercheur au Centre pour la durabilité environnementale à l’Université Cayetano Heredia, Lima, Pérou


Les pêches artisanales péruviennes, multispécifiques et très diverses apportent une contribution stratégiquement importante à la sécurité alimentaire nationale, en fournissant traditionnellement du poisson pour la consommation locale. Mais ce secteur est écrasé par une pêche industrielle où dominent des flottes qui ciblent essentiellement une seule espèce, l’anchois du Pérou destiné à la production de farines. Cette différence marquée donne lieu à une classification des pêches de ce pays en deux grandes catégories : un secteur qui apporte du poisson pour la consommation humaine indirecte (c’est-à-dire pour fabriquer des farines et huiles), un secteur qui apporte du poisson pour la consommation humaine directe. L’anchois du Pérou est sujet à des fluctuations massives et abondantes sous l’effet du système El Niño-Oscillation australe (ENSO) qui...

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts