Yemaya

Keyword Search
 
Issue No.48
  • :0973-1164
  • :mars
  • :2015

Célébrée le 8 mars, la Journée internationale de la femme est l’occasion pour les femmes de par le monde de manifester ensemble leur solidarité, d’évoquer leurs luttes en cours pour l’égalité, la liberté, la dignité, pour une vie exempte de violence. À l’origine, l’histoire dit qu’il y a eu une manifestation des ouvrières du textile à New York ; puis, depuis maintenant une centaine d’années, avec cette commémoration du 8 mars, sur leur long chemin vers plus de liberté, les femmes peuvent faire un état des lieux collectif, établir le bilan de leurs avancées et de leurs échecs, et planifier pour l’avenir. Comme le montrent divers articles de ce bulletin, c’est ce qu’elles font aussi dans les communautés de pêche et côtières, où leur quotidien témoigne de l’esprit de lutte et de résistance incarné par la Journée internationale de la femme.

À l’occasion de ce 8 mars donc, il convient de rendre hommage à des militantes comme Tahira Shah et Chandrika Sharma qui, sans répit, ont consacré leur vie à défendre les droits des travailleurs de la pêche artisanale (tout particulièrement les femmes) à travers le monde. Tahira Shah, l’une des responsables du Forum des pêcheurs pakistanais (PFF), est décédée tout récemment. Elle aura combattu tout le temps, d’abord contre le conservatisme de sa famille d’origine qui l’entravait, ensuite pour améliorer sans relâche l’existence des petits pêcheurs du Pakistan.

PROFIL

Aquacultrices sans frontières

Annie Castaldo, ostréicultrice de l’étang de Thau, sur la côte méditerranéenne de la France


Katia Frangoudes (Katia.Frangoudes@neuf.fr), facilitatrice du réseau AKTEA, Membre de l’ICSF


Annie Castaldo est une ostréicultrice installée sur l’étang de Thau en Méditerranée. Son exploitation avait été lancée par son père et son grand-père, tous deux pêcheurs, qui avaient obtenu auprès des autorités maritimes une concession au début des années 1950. À 24 ans, lorsque le moment est venu pour elle de succéder à son père, Annie, qui avait participé aux travaux pendant toutes ses vacances d’adolescente, connaît à peu près tout ce qu’il faut sur le métier.

L’étang de Thau n’est pas l’environnement le plus facile pour pratiquer l’ostréiculture. C’est une vaste lagune d’environ 7 000 ha, avec une profondeur moyenne de 5 m. Un cinquième de la superficie est occupé par quelque 400 exploitations. La présence de nombreuses villes autour n’est pas sans répercussions sur son fragile écosystème. Certaines années, des poll

Sign up for Yemaya Table of Contents Alerts