Yemaya

Keyword Search
 
Issue No.43
  • :0973-1164
  • :juillet
  • :2013

Que ce soit en Afrique du Sud, au Chili, en Ouganda ou en Inde, comme le montre ce numéro de Yemaya, les femmes de la pêche artisanale et à petite échelle sont confrontées à des difficultés croissantes dans leur vie quotidienne. Entre des gouvernements bureaucratiques et des marchés prédateurs, d’une part, des organisations professionnelles contrôlées par les hommes et la violence des quartiers et même du domicile, la vie peut devenir infernale pour la plupart d’entre elles. Ces femmes tiennent habituellement le coup grâce à leur force intérieure ou à l’entraide mutuelle ; mais pour qu’elles obtiennent justice et trouvent la place qu’elles méritent dans ce secteur et la société, il reste tellement à faire.

DATES

L’ONU s'engage sur des indicateurs sexospécifiques novateurs


Ramya Rajagopalan (icsf@icsf.net), Consultante à l’ICSF


La collecte des données sur le développement social et économique a parcouru un long chemin, surtout depuis les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Pourtant il reste beaucoup à faire dans le domaine des statistiques ventilées par sexe, qui peuvent aider à illustrer l'impact des politiques de développement sur la vie des femmes. Par exemple, seulement 41 % des États produisent régulièrement des statistiques sur la violence à l’égard des femmes.

Cette situation est en train de changer en raison du développement récent de nouveaux indicateurs de genre, qui ont été approuvés par la Commission de statistique des Nations Unies pour guider la compilation des données nationales et internationales. Elles comprennent une nouvelle série de neuf indicateurs spécialement conçus pour mesurer la violence physique, sexuelle, psychologique et économique à l’encontre des femmes, ainsi qu'un ensemble minimal séparé de 52 indicateurs de genre développés par le Groupe inter institutions et d'ex