Yemaya

Keyword Search
 
Issue No.43
  • :0973-1164
  • :juillet
  • :2013

Que ce soit en Afrique du Sud, au Chili, en Ouganda ou en Inde, comme le montre ce numéro de Yemaya, les femmes de la pêche artisanale et à petite échelle sont confrontées à des difficultés croissantes dans leur vie quotidienne. Entre des gouvernements bureaucratiques et des marchés prédateurs, d’une part, des organisations professionnelles contrôlées par les hommes et la violence des quartiers et même du domicile, la vie peut devenir infernale pour la plupart d’entre elles. Ces femmes tiennent habituellement le coup grâce à leur force intérieure ou à l’entraide mutuelle ; mais pour qu’elles obtiennent justice et trouvent la place qu’elles méritent dans ce secteur et la société, il reste tellement à faire.

Profil

Maritza Mena

Née pour pêcher, choisie pour voyager : pour cette pêcheuse du Costa Rica, les rêves sont devenus réalité


Vivienne Solis Rivera (vsolis@coopesolidar.org), Membre de l’ICSF


Maritza Mena est une pêcheuse du Costa Rica, âgée de 51 ans. Elle a été choisie par sa communauté pour la représenter au Congrès des femmes de la pêche artisanale qui s’est tenu au Chili au mois de juin de cette année (voir page 5).

Maritza est née à La Pita de Tarcoles, province de Puntarenas, dans une famille de pêcheurs. Quand elle était petite fille, son grand désir était d’aller en mer, mais la famille était trop pauvre pour lui fournir une embarcation. Les choses ont changé lorsque ses frères lui ont demandé si elle aimerait pêcher. « Comment je vais aller là-bas ? », dit-elle en montrant l’horizon. Ils lui ont dit que bientôt elle saurait comment faire. Maritza est toujours émue quand elle pense au petit bateau à rames que ses frères lui ont alors construit, et qu’elle a tout de suite lancé. Mais cette embarcation était trop fragile et ne supportait pas le vent fort. Ses frères lui on