Yemaya

Keyword Search
 
Issue No.38
  • :0973-1164
  • :novembre
  • :2011

Les communautés de pêche et les groupes autochtones, les populations d’agriculteurs, de pasteurs, d’habitants des forêts risquent souvent de devoir abandonner leurs terres, leurs forêts, leurs lieux de pêches, leurs territoires. On reconnaîtra à cet égard tout l’intérêt des négociations intergouvernementales relatives aux Directives volontaires pour la gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts qui sont en cours dans le contexte de la Sécurité alimentaire nationale sous les auspices du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA). Ces Directives ont donc pour objectif d’améliorer la gouvernance dans ces domaines afin d’assurer la sécurité alimentaire pour tous.

AFRIQUE / GAMBIE

TRY tente d'apporter un avenir meilleur

Les vendeuses d'huîtres se rassemblent pour vivre mieux, et leur production monte en gamme


Adrian Croke (adrian.croke@gmail.com), volontaire du Corps de la Paix en Gambie


Une veuve de 35 ans, avec cinq enfants. Durant les quatre mois que dure la saison, elle se lève tous les jours à l’aube et s’en va à la rivière. Les enfants restent seuls à la maison. Ce serait bien qu’ils aillent à l’école mais il n’y a pas assez d’argent pour cela. Elle travaille vite avec la marée descendante, détachant les huîtres des racines des palétuviers à l’aide d’une hachette. Parfois l’instrument heurte un pied ou une main, mais elle n’a pas encore trouvé sa mort dans l’eau. Elle a de la chance car plusieurs de ses amies sont parties ainsi. Elle ne sait pas nager, elle n’a pas de bateau, pas de gilet de sauvetage, pas de gants, pas de bottes. Les manches d’un vieux pull qui recouvrent ses pieds tiendront peut-être la journée. Le ciel est haut mais la marée commence à remonter : il est temps qu’elle extirpe ses pieds des eaux boueuses et qu’elle