Yemaya

Keyword Search
 
Issue No.34
  • :0973-1164
  • :juine
  • :2010

Au moment où le présent numéro de Yemaya est imprimé, la fuite de pétrole sur le puits de la compagnie BP dans le golfe du Mexique continue à alimenter la marée noire qui touche les côtes des États-Unis, causant des dégâts sans précédent à l’environnement, à la vie marine. On mesure encore mal l’ampleur de cette catastrophe sur le plan écologique, social et économique. Cette marée noire nous rappelle malheureusement les multiples menaces qui pèsent sur la pêche et les communautés de pêcheurs. L’exploitation commerciale des océans, la surpêche, les évolutions technologiques, la concurrence pour l’occupation de l’espace littoral, la pollution et la destruction des habitats côtiers, autant de facteurs qui font sentir leurs effets sur les populations de pêcheurs à travers le monde. Ils frappent au coeur les communautés et les familles, déstabilisent les moyens de subsistance, modifient les rapports de force, la répartition du travail entre hommes et femmes, fragilisent la sécurité alimentaire et le bien-être des communautés.

COMPTE-RENDU / BRÉSIL

Égalité des droits, inégalité d’accès

La nouvelle loi sur la pêche accorde pour la première fois le statut de travailleuses aux femmes de la pêche. Celles-ci devraient passer à la vitesse supérieure pour pouvoir bénéficier des avantages liés à ce statut


Sueli Miranda (cpp@cnbbn2.org.br), Coordinatrice au Conseil pastoral des pêcheurs (CPP) pour la Région Nord, et Maria Cristina Maneschy (cristina@ufpa.br), Professeure de sociologie, Université fédérale du Pará


Le Pará est l’un des principaux États du Brésil pour la production de poisson. La pêche artisanale y occupe une place importante à la fois sur le plan économique, social et culturel. Récemment, 19 femmes venues de communautés de pêcheurs du cours inférieur de l’Amazone et de l’île de Marajó dans l’embouchure du fleuve se sont retrouvées à Belém, la capitale du Pará, pour une réunion organisée par la branche locale du Conseil pastoral des pêcheurs (CPP).

Fait très encourageant car cela était bien rare dans le passé, il y avait aussi des femmes po