Samudra Report

Keyword Search
 
Issue No:83
  • :0973–113x
  • :septembre
  • :2020

Samudra Revue, No.83, septembre 2020

Îles du Pacifique / CONSERVATION

30% et 30%

Les efforts de conservation ne devraient pas ignorer les voies démocratiques suivies par ces pays pour l’amélioration de leurs pêcheries et des revenus


Cet article a été écrit par Hugh Govan (hgovan@gmail.com), conseiller technique auprès du réseau LMMA (Aires marines gérées localement)


Le voudrais partager certaines préoccupations concernant le danger qui menace de déstabiliser la gestion des pêcheries caractéristiques des Îles du Pacifique, et qui sont leur principale source de revenus indépendante. De nouveaux appels ont été lancés en faveur de 30 % d’aires marines protégées (AMP), ce qui semble étrangement trop simpliste. Les aires de conservation communautaire sont de dimensions variées. Et les chances que peuvent avoir ces îles d’établir une zone multinationale de conservation autochtone paraissent en danger.

Les Îles du Pacifique constituent 14 pays gouvernés depuis leur indépendance par les populations indigènes qui gèrent une étendue océanique 300 fois plus vaste que leur masse terrestre. Chevauchant ces espaces éloignés, la vie a toujours reposé sur des savoirs et droits traditionnels intimes concernant les espaces côtiers. Ces systèmes fonciers ont été officiellement...

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts