Samudra Report

Keyword Search
 
Issue No:63
  • :0973–113x
  • :noviembre
  • :2012

Citation littéraire

L'emprise de la mer

La mer est vaste.
Sur une langue de terre dans la Chesapeake, elle étreint un soleil couchant précoce,
et une dernière étoile du matin au-dessus des bancs d’huîtres, et des coquilliers attardés d'hommes solitaires.
Cinq maisons blanches sur un étroit demi-mille de terre... cinq dés blancs
sortis de leur cornet.

Il n'y a pas si longtemps... la mer était vaste...
Et aujourd'hui la mer n'a rien perdu... elle garde tout.

Je suis fou de la mer.
Je fais plein de chants marins, je pousse tant de cris marins,
et j'en oublie une multitude.

Je suis fou de la mer.
Et ainsi sont cinq hommes avec lesquels j'avais partagé une friture de poisson
dans une cabane en papier goudronné tremblant dans une tempête de sable.

La mer est vaste.
La mer en sait bien plus que nous tous.

­­—Carl Sandburg

Citation littéraire

L'emprise de la mer

La mer est vaste.
Sur une langue de terre dans la Chesapeake, elle étreint un soleil couchant précoce,
et une dernière étoile du matin au-dessus des bancs d’huîtres, et des coquilliers attardés d'hommes solitaires.
Cinq maisons blanches sur un étroit demi-mille de terre... cinq dés blancs
sortis de leur cornet.

Il n'y a pas si longtemps... la mer était vaste...
Et aujourd'hui la mer n'a rien perdu... elle garde tout.

Je suis fou de la mer.
Je fais plein de chants marins, je pousse tant de cris marins,
et j'en oublie une multitude.

Je suis fou de la mer.
Et ainsi sont cinq hommes avec lesquels j'avais partagé une friture de poisson
dans une cabane en papier goudronné tremblant dans une tempête de sable.

La mer est vaste.
La mer en sait bien plus que nous tous.

­­—Carl Sandburg

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts