Samudra Report

Keyword Search
 
Issue No:62
  • :0973–113x
  • :juillet
  • :2012

Citation littéraire

L'endroit est fabuleux : à marée haute, un bassin battu par les vagues,

blanc d'écume, fouetté par les déferlantes venues de la bouée sifflante sur

le récif. Mais à marée basse, le petit monde devient calme et charmant. La

mer est très claire et le fond fantastique, avec des bestioles pressées,

bagarreuses, voraces, et qui se multiplient.

—In Rue de la sardine de John Steinbeck

 

ÉDITORIAL

Garantir leurs droits

Pour assurer le droit des communautés de pêche à leurs territoires, des politiques et législations appropriées s'imposent


En Afrique du Sud, le 22 mai 2012 (Journée internationale de la diversité biologique), trois membres d'une communauté de pêche traditionnelle accusés de vouloir pêcher dans l'aire marine protégée (AMP) de Dwesa-Cwebe ont été jugés coupables devant un tribunal (voir article p. 4). Pour leur défense, les pêcheurs ont déclaré qu'ils possèdent un droit de pêche coutumier dans cette AMP car elle se situe sur les terres de leurs ancêtres. Le juge a observé que la Constitution sud-africaine offre aux citoyens ordinaires la liberté et le droit à la terre et à l'exercice sans restriction de leurs coutumes. Cependant, comme il n'est pas dans ses attributions de se prononcer sur la validité constitutionnelle de la Loi sur les ressources marines vivantes (MLRA) qui a servi de cadre juridique pour la création de l'AMP en question, il a conclu à la culpabilité des pêcheurs, en faisant toutefois remarquer que la validité constitutionnelle de la MLRA était très contestable.

Les pêcheurs vont donc maintenant contester cette loi devant la Haute Cour au motif que, étant des pêcheurs traditionnels...

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts