Samudra Report

Keyword Search
 
Issue No:37
  • :mars
  • :2004

issue no:37

Analyse

POP

Du poison dans la mer

Les polluants organiques persistants (POP) sont capables de déstabiliser les écosystèmes marins


Cet article est d’abord paru dans le numéro de janvier 2004 de Fishermen’s Voice. Il a été écrit par Niaz Dorry (niazdorry@earthlink.net), journaliste freelance et militante de Gloucester, Massachusetts, Etats-Unis. Elle est spécialisée dans les problèmes de pollution et la mer.


« C’est une arme aussi primitive que le gourdin de l’homme des cavernes. Des produits chimiques censés protéger s’attaquent au tissu même de la vie », disait Rachel Carson.

Lorsque, dans son ouvrage Silent Spring, elle a donné l’alerte à propos des effets du DDT sur la vie sauvage, elle ne cherchait pas à lancer un mouvement pour lutter explicitement contre la présence de produits toxiques liposolubles et persistants, capables de s’accumuler dans la chaîne humaine, des pesticides par exemple. Elle voulait informer le plus de gens possible sur ce qu’elle découvrait, à savoir la vulnérabilité de la nature confrontée à l’activité humaine. Par son action, Rachel Carson a certainement contribué à attirer l’attention sur l’impact que peuvent avoir les pesticides et autres produits chimiques sur la faune et la flore, sur...

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts