Campagnes et actions

L'ICSF espère ainsi attirer l'attention sur des évolutions qui remettent en cause l'accès des pêcheurs à la ressource, et il propose d'autres façons de faire afin que les pêcheurs puissent conserver leurs moyens d'existence. Il s'efforce d'influencer les débats en cours dans le sens d'une meilleure intégration des intérêts des pêcheurs aux plans de gestion de l'espace littoral, d'une prise en compte des problèmes de genres et d'une mise en oeuvre des grands instruments internationaux qui ont trait à la pêche, notamment le Code de conduite pour une pêche responsable de la FAO, Dans tout cela il s'agit de servir d'interface entre les organisations de pêcheurs, les décideurs, les associations et les Ong.

Voici quelques-unes des conférences internationales importantes qui ont été organisées par le Collectif:

  • Symposium international sur l'environnement marin et l'avenir des travailleurs et travailleuses de la pêche, Lisbonne, 1989
  • Les évolutions de la pêche mondiale et l'avenir des travailleurs et travailleuses de la pêche, Bangkok, Thaïlande, 1990
  • Les luttes des travailleurs et travailleuses de la pêche : nouvelles préoccupations, Cébu, Philippines, 1994.
  • Atelier sur le concept de genres dans la pêche, Sénégal, 1996
  • Atelier sur la pêche et la gestion de la zone côtière pour l'Asie du Sud, Chennai, 1996
  • Construisons l'unité : les communautés littorales et l'avenir de l'Océan Indien, 2001

Ces conférences ont permis aux représentants de la pêche artisanale et à petite échelle d'exprimer leurs problèmes et d'agir sur les orientations générales de l'ICSF.

Au niveau international, le Collectif a pesé sur les décisions d'un certain nombre de conférences importantes : Conférence des Nations unies pour l'environnement et le développement (Rio), Conférence des Nations unies sur les stocks chevauchants et les stocks de poissons grands migrateurs, Consultation technique de la FAO pour le Code de conduite pour une pêche responsable. Il a également aidé certaines organisations de pêcheurs à participer à ces divers processus.

Par l'intermédiaire de la Coalition pour des accords de pêche équitables (CAPE), l'ICSF essaie d'influencer les orientations des accords de pêche entre l'Union européenne et les pays ACP (Afrique, Caraïbe, Pacifique). Il milite aussi pour de meilleures conditions de travail à bord des navires de pêche lointaine, notamment dans le Pacifique et l'Océan Indien. En liaison avec d'autres Ong européennes, il est parvenu à influencer les politiques de recrutement des travailleurs immigrés dans les flottilles de pêche lointaine taiwanaises.

Le Collectif a aussi des contacts avec l'OIT, où le Groupe des travailleurs représente les intérêts des employés de la pêche industrielle, et il cherche à obtenir que les pêcheurs artisans et à petite échelle aient également le statut de travailleurs. Considérés souvent comme appartenant au secteur dit informel, ils n'ont pas cette reconnaissance officielle qui leur permettrait de bénéficier de la sécurité sociale.

Le Collectif collabore au réexamen du chapitre Océans de l'Agenda 21, au Comité de la sécurité alimentaire mondiale et au Comité des pêches de la FAO. Et il étudie les retombées des régimes des échanges (Uruguay Round, OMC) sur la pêche en général et les conséquences des initiatives privées d'écolabélisation sur les pêcheurs du Sud.

Sign up for ICSF PUBLICATIONS AND FILMS Alerts