Samudra Report

Keyword Search
 
Issue No:65
  • :0973-113x
  • :juillet
  • :2013

Citation littéraire

Par-dessus la mer bleue planait le mystère de l’obscurité de la nuit ;
le soleil de midi avait perdu sa fougueuse vigueur et diffusait le
splendide jaune pâle d’une pleine lune. Tout autour de moi, devant
et de chaque côté, ce n’était qu’étendues d’eau ; la terre et l’air
semblaient enrobés d’un film d’eau mouvante, et j’entendais dans
mes oreilles le bruit de l’eau qui tombe.

­­— Extrait de Le mystère de la mer, de Bram Stoker

ÉDITORIAL

Travail forcé

En Nouvelle-Zélande, les conditions de travail à bord de navires affrétés sont loin d’être satisfaisantes

La Nouvelle-Zélande a sans doute attiré l’attention des médias en matière de bonnes pratiques de gestion des pêches. Mais il a aussi été révélé qu’elle a eu recours au travail forcé à bord de navires de pêche sous pavillon étranger opérant dans sa Zone économique exclusive (ZEE). Jusqu’à une date très récente, les navires de pêche affrétés (tous au-dessus de 30 m de longueur enregistrée) représentaient plus de la moitié des captures de cette ZEE et près de 50 % de la valeur totale des exportations de produits de la mer. Cela incluait le merlan bleu austral et le hoki (grenadier bleu), certifiés comme durables par le Marine Stewardship Council. Ces navires étaient utilisés pour exploiter des quotas privés dans le cadre de contrats avec des titulaires de licence locale.

Des marins indonésiens notamment employés à bord de bateaux coréens ont eu à subir des conditions de vie et de travail déplorables, des sévices physiques et sexuels de la part d’officiers, le non-paiement de salaires, une manipulation des temps de travail (voir page 8).

Comment se fait-il qu’un système de gestion durable...

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts