Yemaya

Keyword Search
 
Issue No.36
  • :0973-1164
  • :mars
  • :2011

Les délégués à la dixième Conférence des parties (COP10) de la Convention sur la diversité biologique qui, en octobre 2010, arrivaient sur les lieux à Nagoya, Japon, ne pouvaient pas rater un groupe d’hommes, de femmes et d’enfants portant des bannières et des symboles confectionnés avec du bois, du tissu, des feuilles et des branchettes. Le message était sans équivoque : Pas de centrale nucléaire dans notre communauté ! Iwaishima dit non à l’énergie nucléaire. Ce groupe, qui faisait partie de la Marche des 7 générations, avait parcouru 800 km à pied pendant 45 jours pour être à Nagoya afin de manifester contre le projet de construction de la centrale nucléaire de Kaminoseki sur un site gagné sur l’eau dans la mer intérieure de Seto, considérée comme les Galapagos du Japon. Depuis trois décennies, les habitants de ce secteur, les pêcheurs et les militants écologistes s’opposaient à ce projet. On a vu ce genre de réaction dans de nombreux autres pays. En Inde, des populations de pêcheurs se sont élevées contre des projets d’implantation sur le littoral de centrales qui allaient provoquer leur départ et la perte de leurs lieux de pêche. Cela allait avoir de fâcheuses répercussions sur les ressources halieutiques et la diversité biologique du fait des grandes quantités de juvéniles aspirées dans les systèmes d’arrivée d’eau et de la température des eaux rejetées, sans oublier évidemment le problème des radiations et la possibilité terrifiante d’un accident nucléaire.

DOCUMENT / ASIE

Le Manuel du Genre

Élaboré par le Programme régional sur les moyens d’existence dans la pêche pour l’Asie du Sud et du Sud-Est, il devrait contribuer à accroître les chances de succès des projets destinés à la pêche artisanale


Steve Needham (Steve.Needham@fao.org), chargé de l’information, RFLP, Bureau régional de la FAO pour l’Asie et le Pacifique, Thaïlande


Dans le cadre de ses efforts visant à promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes dans ce secteur d’activités, le Programme régional sur les moyens d’existence dans la pêche pour l’Asie du Sud et du Sud-Est (RFLP) met au point un manuel pratique qui donne des conseils pour mieux prendre en compte les questions de genre dans toutes les phases des projets de développement des pêches artisanales. Afin de discuter de sa version provisoire, une réunion s’est tenue du 2 au 5 novembre 2010 dans la ville historique de Siem Reap au Cambodge. Il y avait là des gens de l’Administration, des agents de terrain rattachés au projet, des chercheurs et aussi des représentants d’Ong et d’organismes intergo