SAMUDRA Report

Keyword Search
 
Issue No:70
  • :0973–113x
  • :mars
  • :2015

Poissons chanteurs

Vous envoyez des saletés dans l’étang
où fredonnaient les poissons chanteurs !
Ils ne fredonnent plus, car leurs branchies sont toutes colmatées.
Alors je les renvoie. Oh, leur avenir est sombre.
Ils marcheront sur leurs nageoires, et seront terriblement fatigués
À la recherche d’un peu d’eau qui ne soit pas si polluée

— In The Lorax de Dr Seuss

Corée du Sud / ESTRAN

Finies les palourdes !

La construction d’une grande digue dans l’estuaire de Saemangeum n’a pas fait le bonheur des récolteurs de coquillages


Cet article a été écrit par Sun-Ae II (iisune@miyazaki-mu.ac.jp), professeur d’anthropologie à l’Université de Miyazaki, Japon


Saemangeum (qui signifie « nouveau sol fertile”) est situé après la plaine de Gimje-Mangyeong, province de Jeolla du Nord, Corée du Sud. C’est une région de rizières bien connue. Ce nom est apparu au moment de l’élaboration du grand projet national de poldérisation qui a débuté en 1991. Il s’agissait de développer 40 100 hectares de terre en construisant une digue de 33 km à travers une vaste zone concernant les secteurs de Gunsan, Gimje et Buan. Le but premier était de trouver une solution à la rareté des terres agricoles. Par la suite cependant, sur les espaces ainsi gagnés s’installeraient d’autres activités (manufactures, tourisme).

Cette initiative a fait pendant plus d’une décennie l’objet de débats de la part du gouvernement, des populations locales, d’organismes environnementaux et de préservation de la nature, de chercheurs et d’experts, de gens impliqués dans des œuvres religieuses. Des questions ont été...

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts