SAMUDRA Report

Keyword Search
 
Issue No:70
  • :0973–113x
  • :mars
  • :2015

Poissons chanteurs

Vous envoyez des saletés dans l’étang
où fredonnaient les poissons chanteurs !
Ils ne fredonnent plus, car leurs branchies sont toutes colmatées.
Alors je les renvoie. Oh, leur avenir est sombre.
Ils marcheront sur leurs nageoires, et seront terriblement fatigués
À la recherche d’un peu d’eau qui ne soit pas si polluée

— In The Lorax de Dr Seuss

Inde / MIGRATION

Néo-esclavage

Dans le district de Srikakulam, État d’Andhra Pradesh, les villages du littoral sont affectés par un phénomène migratoire


Cet article a été écrit par Arulmozhi Varman (arul.varman13@apu.edu.in) et P Pranavi (pranavi.p13@apu.edu.in), Université Azim Premji, Bengaluru, Inde


Il est midi, mais malgré le soleil brulant, Varada Lakshiamma attend patiemment avec son panier l’arrivée des bateaux dans ce coin isolé du Golfe du Bengale. Elle se dépêchera ensuite d’aller vendre son poisson dans les localités du voisinage. En l’absence de transports publics, elle compte sur les autorickshaws (triporteurs motorisés). Nous lui avons parlé au moment où elle était occupée à suivre la vente aux enchères. Son mari est à Veraval, au Gujarat. Il y va depuis une quinzaine d’années, comme la plupart des époux de femmes de la pêche dans ce district.

Le phénomène migratoire a commencé dans ces villages il y a vingt ou trente ans. Le mot migration s’applique habituellement à des mouvements internationaux de personnes passant d’un pays à l’autre en quête de travail. Ici, ce mot est utilisé parce que le district de Srikakulam a déjà connu deux vagues migratoires au cours desquelles d’importants groupes de...

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts