SAMUDRA Report

Keyword Search
 
Issue No:64
  • :0973-113x
  • :mars
  • :2013

Citation littéraire

L’eau brillait paisiblement. Le ciel, sans une tache, était une
immensité bénigne de lumière immaculée. Et la brume sur
les marais d’Essex faisait comme une étoffe vaporeuse et
radieuse accrochée aux hauteurs boisées de l’intérieur, et
qui enrobait les rives basses dans ses plis diaphanes. Seule
l’obscurité à l’ouest, suspendue au-dessus des eaux en amont,
grandissait à chaque instant, comme irritée par l’approche
du soleil.

— In Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad

Brésil/Politique des Pêches

Un modèle de court terme

Le gouvernement soutient une augmentation de la production par la pêche et l’aquaculture industrielles au détriment des pêcheurs artisans


Cet article a été écrit par Natália Tavares de Azevedo (nataliatavares@ufpr.br), Chercheuse à l’Université fédérale du Paraná-UFPR, et Naína Pierri (pierrinai@gmail.com), Professeure à l’UFPR, Membre de l’ ICSF


L’élection en 2003 à la Présidence de la République de Luiz Inacio Lula da Silva, candidat du Parti des travailleurs, avait suscité de grands espoirs pour des politiques en faveur des classes ouvrières. Dans le secteur de la pêche, cela signifiait des mesures bénéfiques pour les travailleurs de la pêche artisanale. Au cours des huit années qui ont suivi (2003-2011), y compris le second mandat du Président Lula, un bon nombre d’actions et de programmes ont été conçus et mis en œuvre par le gouvernement dans le secteur de la pêche. Si on regarde les choses de près, on s’aperçoit que les pêches artisanales ont certes reçu plus d’attention qu’auparavant mais que ce n’est pas le sous-secteur qui a profité le plus. Les actions entreprises en faveur des autres sous-secteurs, s’ajoutant à diverses omissions, ont en fait...

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts