SAMUDRA Report

Keyword Search
 
Issue No:60
  • :0973–113x
  • :novembre
  • :2011

Les pêcheurs

les pêcheurs sont patients
les lignes posées sur l’eau claire
le chapeau à large bord
protégera
de tout

tandis que sur les boulevards
des voitures vont et viennent
elles transportent
des docteurs vers de tranquilles sous-sols
des enfants au cirque
des maîtres-musiciens vers de plaintifs violons

des amoureux vers d’étranges cérémonies
avec baleines et gardénias

les pêcheurs restent impavides
au-dessus de l’eau claire
où danse le bout de la canne
le monde est presque sous contrôle

et tout ce qui compte
est près de
se produire

—Alasdair Paterson
in Strictement privé

NORVÈGE : Sociologie

Des racines et des ailes

Le double regard de l’interdisciplinarité fait mieux apparaître l’intérêt des communautés en ces temps de mondialisation


Cet article a été écrit par Svein Jentoft (svein.jentoft@uit.no), Collège des sciences de la pêche, Université de Tromsø, Norvège, à partir d’un débat au colloque sur Les pêcheurs du Nord : cultures, économies et gestion pour répondre au changement, Alaska, 14-17 septembre 2011


Cet été, l’une de nos chaînes TV nationales avait installé ses caméras à bord d’un express côtier de la compagnie Hurtigruten et avait suivi son trajet d’une semaine de Bergen à Kirkenes. Elles filmaient en continu, avec très peu de commentaires. Le résultat a dû entrer dans le Livre Guinness des records dans la catégorie du plus long programme de télévision. On aurait pu croire qu’il aurait ennuyé : jamais une émission TV en Norvège n’a fait une telle audience.

Cette émission a ouvert les yeux à beaucoup de Norvégiens, au sens propre comme au figuré. Un vieux monsieur de 85 ans qui était interrogé a dit que c’était le programme le plus merveilleux qu’il ait jamais vu à la télévision, et qu’il n’avait pas dormi toute une semaine après. Les téléspectateurs...

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts