SAMUDRA Report

Keyword Search
 
Issue No:46
  • :0973-113X
  • :mars
  • :2007

Mais toute cette beauté éclatante pâlit avec l’apparition, juste au-dessus de notre étrave, de la pleine lune, plus vaste et plus claire que je ne l’avais jamais vue....... — Extrait de Marcher sur l’eau : quatre jours sur l’horizon à bord d’une jangada, de Patrick Hefferman

Débat

Droits de propriété dans la pêche

Juger sur pièce

Il faudrait d’abord prouver que les systèmes de droits de propriété permettraient d’améliorer la situation de ceux qui en ont le plus besoin


Cet article a été écrit par Svein Jentoft (Svein.Jentoft@nfh.uit.no), de l’Institut des sciences de la pêche, Université de Tromsø, Norvège


Lors d’une conférence qui s’est tenue en Australie en 2006 (voir l’article de Derek Johnson, Pour qui le poisson ?, in revue Samudra nº 43, mars 2006), des économistes ont présenté les droits de propriété comme la solution par excellence aux problèmes de la pêche (c’est-à-dire la surpêche).

Et des institutions de premier plan font de même, notamment l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (voir la lettre de Ichiro Namura in revue Samudra nº 44, juillet 2006). Il n’y a là rien de surprenant, rien de nouveau.

Mais il serait bon de regarder ce puzzle de plus près : si les droits de propriété sont une telle bénédiction, pourquoi sont-ils si mal acceptés par les populations de pêcheurs ? Pour ma part, je suggère quelques pistes :

Il se pourrait que les populations concernées ne reçoivent pas le message, soit qu’il reste incompréhensible, soit...

Sign up for SAMUDRA Report Table of Contents Alerts